Sélection identique

Remous au Pentagone sur les performances des femmes au combat

Un haut responsable du Pentagone a désavoué vendredi une étude des Marines américains qui montre une moindre performance des troupes de combat comportant des femmes, en tout cas à l’entraînement.

À la source de cette étude, il y a « un groupe d’hommes pensant que ce n’est pas une bonne idée » d’ouvrir les postes de combat aux femmes, a accusé Ray Mabus, secrétaire à la Marine au Pentagone, et à ce titre responsable civil des Marines.

« Quand vous commencez avec cet état d’esprit, vous êtes déjà presque en train de présupposer le résultat », a-t-il dit.

Les Marines viennent de diffuser le résumé d’une étude de trois mois, comparant les performances relatives d’équipes exclusivement masculines, à celle d’équipes mixtes.

Celle-ci montre que les groupes mixtes sont moins performants dans une série de domaines, comme le tir ou la mobilité sur le terrain (déplacements, franchissement d’obstacles…).

L’étude relève aussi un taux de blessures chez les femmes bien supérieur à celui des hommes pour les mêmes exercices: 40,5% de blessures musculo-squelettiques chez les femmes, contre 18,8% chez les hommes.

« Une partie de l’étude affirme qu’il faut craindre que, parce que les femmes sont plus fréquemment blessées, elles craqueront plus. Que nous perdrons à terme notre efficacité au combat », a déploré M. Mabus.

« Mais ce n’est qu’une extrapolation basée sur des taux de blessures et je ne suis pas sûr que ce soit exact », a-t-il estimé.

Le secrétaire américain à la Défense Ashton Carter doit trancher en janvier 2016 sur les éventuelles exceptions au principe de mixité totale des postes de combat, posé en 2013 par l’administration Obama.

Pour l’instant, les chefs du Pentagone se sont plutôt montrés favorables à une ouverture totale, à condition que les femmes remplissent les mêmes critères de sélection que les hommes.

 

En août, deux jeunes femmes officiers ont marqué un point symbolique pour l’égalité d’accès au combat en réussissant à décrocher leur insigne de Ranger, une formation d’élite de l’armée de terre extrêmement difficile qui pousse les combattants à leurs limites physiques et morales.

Selon l’étude des Marines, les groupes exclusivement masculins « ont démontré des niveaux de performance plus élevés dans 69% des tâches évaluées (93 sur 134) », selon le résumé diffusé par les Marines à la presse.

Les Marines ont comparé pendant trois mois les performances de groupes mixtes et de groupes exclusivement masculins dans un bataillon expérimental de 400 Marines, dont 100 femmes.

 http://www.45enord.ca/2015/09/remous-au-pentagone-sur-les-performances-des-femmes-au-combat/

 

Le rapport :  https://www.reddit.com/r/USMC/comments/3vccy7/i_am_a_marine_who_participated_in_the_ground/

 

Avant de crier aux sexisme et bastion masculin on peut se demander si  les tests et évaluations sont identiques :

https://en.wikipedia.org/wiki/United_States_Army_Physical_Fitness_Test

http://www.military.com/military-fitness/army-fitness-requirements/army-basic-training-pft

http://fr.wikihow.com/se-pr%C3%A9parer-pour-suivre-la-formation-de-base-des-marines-am%C3%A9ricains

http://www.military.com/military-fitness/marine-corps-fitness-requirements/usmc-physical-fitness-test

https://en.wikipedia.org/wiki/United_States_Marine_Corps_Physical_Fitness_Test

http://www.khemnisblog.com/2015/03/l-enigme-du-jeudi.html

"un test de base consistant, pour un homme âgé de moins de 30 ans, à réussir 44 pompes en deux minutes, puis 50 abdos avant d'accomplir un parcours de 1,5 mile (2,4 km) en moins de dix minutes. Les critères sont plus indulgents pour les combattants et officiers plus âgés. Une femme soldat doit, elle, réussir 21 pompes, 50 abdos et accomplir le même parcours en moins de 13 minutes. " pour l'armée de terre Anglaise.

Dans l'armée Française également les test physique et évaluation de sont pas identiques c'est consultable sur le net assez facilement :

Armée de terre http://www.helicopassion.com/images/PILOT/Evaluation_physique_CSO.pdf

Test Luc léger Les candidats masculins sont évalués entre le palier 1 et le palier 10 (13 km/heure), les candidates féminines entre le palier 1 et le palier 7 (11,5 km/heure).

Obstacle 3 : Effectuer 13 tractions d’un poids de 40 kg pour les hommes et de 25 kg pour les femmes, en amplitude complète de la nuque (position basse) aux bras tendus (position haute).

Obstacle 7 :  Lancer une à une, 3 balles de 200 g dans un cercle de 1,30 m de diamètre, distant de 12 m pour les hommes et de 9 m pour les femmes

Obstacle 8 : Soulever en mettant un genou à terre, puis prendre dans ses bras, contre la poitrine et transporter un sac de 30 kg pour les hommes et 20 kg pour les femmes

La force musculaire : Cette épreuve est destinée à tester la force musculaire par des tractions à la barre fixe (pour les garçons) et la tonicité musculaire par une suspension à la barre fixe (pour les filles).

Les candidats effectuent un maximum de 10 tractions à la barre fixe (les candidats BSPP peuvent aller au-delà de ce maximum).

Epreuves pour la gendarmerie file:///C:/Users/User/AppData/Local/Microsoft/Windows/Temporary%20Internet%20Files/Content.IE5/A9ET8UO3/Pr%C3%A9sentation%20EPG.pdf

Deux autres articles assez interessants :

http://fabiusmaximus.com/2015/10/01/military-recruitment-in-the-21st-century-89802/

http://www.washingtonian.com/articles/people/jim-webb-women-cant-fight/

Une sanctuarisation :

l'association "Avec les femmes de la défense"

Un colloque :

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2017/02/11/femmes-militaires-et-maintenant-17614.html

Les objectifs de ce colloque sont triples :
- Contribuer à la réflexion sur le sujet de la présence des femmes dans les armées ainsi que sur cette notion d’égalité professionnelle ;
- Mettre en avant les bonnes pratiques qui existent, que cela soit dans d’autres pays ou dans le privé, en ce qui concerne la promotion de cette égalité professionnelle ;
- Rappeler, dans un souci pédagogique constant nécessaire, ce que les femmes apportent aux armées.

Le colloque qui est colloque féministe n'acceptera aucune critique négative il ne sera adepte du féministe ambiant et leur argumentation ordinaire pour faire bref sur le premier objectif on confond égalité et mixité avec les objectifs de féminisation et le pour femme sur le second l'égalité professionnelle c'est égalitarisme, discrimination masculine et tout au féminin sans oublier parité, quota féminin dans les recrutements, nomination, fonction, enfin dans le dernier objectif sa nous étonnerait qui parle du négatif le féminisme comme la féminisation ne peut être discriminatoire et à la fois contre et ne prend pas en compte les hommes. Quelques liens Déclaration de Martin Van Creveld  Economie / Entreprises

 

http://www.opex360.com/2017/06/08/le-canada-annonce-un-plan-pour-augmenter-ses-depenses-militaires-de-70-dici-10-ans/

Et, d’ici 2026, la part des femmes dans les effectifs sera portée à 25%. Comment on arrive au 25 % ?

 

Une petite remarque sur l'écart salariale :

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/files/Ecodef%2073.pdf 

16,3 % D’ECART SALARIAL AU DETRIMENT DES PERSONNELS FEMININS

En 2014, le salaire net moyen progresse plus vite pour les personnels féminins que masculins, respectivement 0,4 % et 0,0 % en euros constants. Selon les niveaux de l’échelle salariale, les évolutions de salaires sont plus ou moins favorables aux femmes qu’aux hommes (Figure 5).

Ces différences peuvent être en partie expliquées par d’autres variables telles que l’âge, le grade, la participation à une OPEX ou le nombre d’enfants.