Pour éviter tout malentendu nous sommes contre le sexisme et la discrimination nous avons un avis différant sur certains points et méthodes quelques passages qui nous semblent intéressant extrait de ce document http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/kit-sexisme.pdf :

 

discrimination à raison du sexe

L’article 20 de la loi n°2015-994 du 17 août 2015 relative au dialogue social et à l’emploi a inséré un nouvel article L. 1142-2-1 dans le code du travail relatif à l’interdiction de tout « agissement sexiste ». Cette disposition est issue de la loi n° 2008-496 du 27 mai 2008 portant diverses dispositions d'adaptation au droit communautaire dans le domaine de la lutte contre les discriminations qui interdit « tout agissement lié à un motif de discrimination ». Constitue une discrimination toute distinction opérée entre les personnes à raison notamment de leur sexe (article 225-1 du code pénal). Elle est punie de trois ans d'emprisonnement et de 45 000 € d'amende lorsqu'elle consiste à refuser d'embaucher, à sanctionner ou à licencier une personne en raison de son sexe (article 225-2 du code pénal). Sur le plan civil, le code du travail pose également un principe général d’interdiction de la discrimination, entendue comme une différence de traitement injustifiée en raison du sexe1. Aucune personne ne peut être écartée d'une procédure de recrutement ou de l'accès à un stage ou à une période de formation en entreprise, aucun.e salarié.e ne peut être sanctionné.e, licencié.e ou faire l'objet de mesure discriminatoire, directe ou indirecte, telles que définie à l’article 1er de la loi n°2008-496 du 27 mai 2008, en matière de rémunération, au sens de l'article L. 3221-3, de mesures d'intéressement ou de distribution d'actions, de formation, de reclassement, d'affectation, de qualification, de classification, de promotion professionnelle, de mutation ou de renouvellement de contrat, notamment en raison de son sexe (article L. 1132-1 du code du travail).

 

Discrimination directe fondée sur le sexe : Constitue une discrimination directe la situation dans laquelle, sur le fondement de son sexe, une personne est traitée de manière moins favorable qu'une autre ne l'est, ne l'a été ou ne l'aura été dans une situation comparable.

Discrimination indirecte fondée sur le sexe : Constitue une discrimination indirecte une disposition, un critère ou une pratique neutre en apparence, mais susceptible d'entraîner un désavantage particulier pour des personnes d’un sexe par rapport à des personnes de l'autre sexe, à moins que cette disposition, ce critère ou cette pratique ne soit objectivement justifié par un but légitime et que les moyens pour réaliser ce but ne soient nécessaires et appropriés.

Ex : Constitue une discrimination indirecte le fait de conditionner le bénéfice d’une allocation de retraite supplémentaire à un nombre minimum d’heures de travail, dès lors que cette condition conduit de fait à exclure, un nombre significatif de femmes bien plus élevé que d’hommes sans justification objective (20 % des hommes sont à temps partiel contre 80 % des femmes).

 

Faire de la prévention du sexisme au travail un levier de promotion de la mixité en créant les conditions favorables à l’intégration des femmes dans des métiers majoritairement masculins et des hommes dans les métiers majoritairement féminins. Participer au processus de changement des mentalités et des comportements relatifs à la place des hommes et des femmes dans les organisations de travail.

 

Créer les conditions favorables à la prise de responsabilité et à la prise de parole des femmes dans l’entreprise

Veiller à promouvoir une communication interne et externe (publicité, marketing, journaux internes, site Internet, affiches, réseaux sociaux….) éliminant les représentations fondées sur des stéréotypes de sexe w en mettant la marque du féminin et en privilégiant l’écriture épicène (mots sans genre grammatical : membre, responsable, partenaire, etc.) dans tout document de communication et dans les titres et fonctions w en diversifiant les représentations des femmes et des hommes dans les différents visuels.

Promouvoir des rôles modèles féminins au sein de l’entreprise.

 

L’ÉVENTUELLE PRÉSENCE DE STÉRÉOTYPES DE SEXE DANS TOUTES LES PROCÉDURES DU RESSORT DES RESSOURCES HUMAINES

 

Comme nous pouvons le constater encore une fois nous regrettons le fait que pour la lutte contre le sexisme  n'intègre pas celui fait aux hommes et garçons.  En fait sur ce domaine nous avons l'idéologie dominate femme victime des hommes et de la société donc parité, quotas sexués, recrutement sexué, taux de féminisation et action réservée aux femmes et filles. Les efforts dans ce domaine c'est quand on veut que les hommes s'occupe de la petite enfance. En fait quant ont prétend lutter contre les stéréotypes (sans être stéréotypé) ou une "égalité" c'est en encore mixité c'est l'égalité, discrimination sexuée masculine, plusieurs actions stéréotypées et sexuées et de la représentation de sexe bref un sexisme sexiste.

 

Un rappel de la déclaration des droits de l'homme et du citoyen de  1789

Art. 6. -La Loi est l'expression de la volonté générale. Tous les Citoyens ont droit de concourir personnellement, ou par leurs Représentants, à sa formation. Elle doit être la même pour tous, soit qu'elle protège, soit qu'elle punisse. Tous les Citoyens étant égaux à ses yeux sont également admissibles à toutes dignités, places et emplois publics, selon leur capacité, et sans autre distinction que celle de leurs vertus et de leurs talents.